Skip to main content

Porsche présente la première variante de la 911 nouvelle génération

Stuttgart. Six semaines après le lancement du Coupé, la 911 Cabriolet entre en scène. La nouvelle déclinaison à ciel ouvert de la 911 perpétue une tradition qui remonte à septembre 1981, date à laquelle Porsche a dévoilé le prototype de la première 911 Cabriolet devant un public conquis à l’occasion du Salon de l’automobile de Francfort (IAA). Dès l’année suivante, le constructeur livre les premières 911 Cabriolet. Depuis lors, chaque génération de 911 a connu une telle déclinaison. Avec le lancement d’une nouvelle version cabriolet du modèle emblématique de la marque, Porsche débute à merveille une année 2019 qui s’annonce riche en événements. Le nouveau modèle bénéficie de toutes les innovations de la version Coupé, mais aussi d’équipements spécifiques aux modèles Cabriolet, notamment le nouveau système hydraulique qui permet de déployer et de replier la capote encore plus rapidement.

Le nouveau modèle arbore les mêmes lignes modernes que le Coupé, tout en conservant les codes stylistiques d’une 911 Cabriolet. La capote en tissu, avec son système de déploiement entièrement automatique, intègre une lunette arrière en verre. La structure de la capote comporte des arceaux en magnésium pour éviter tout gonflement de la capote à vitesse élevée. La capote peut être déployée ou repliée pendant la conduite jusqu’à une vitesse de 50 km/h. Grâce au nouveau mécanisme hydraulique, l’opération ne prend que douze secondes environ. Enfin, le saute-vent électrique permet de réduire les turbulences.

La 911 Cabriolet sera d’abord proposée en version Carrera S* (propulsion) et Carrera 4S* (transmission intégrale). Ces deux versions sont équipées d’un moteur à plat turbocompressé 6 cylindres de 2 981 cm³, développant 450 ch (331 kW) à 6 500 tr/min et un couple de 530 Nm entre 2 300 et 5 000 tr/min. Grâce à l’optimisation de l’injection, de la configuration des turbocompresseurs et du système de refroidissement d’air de suralimentation, le groupe motopropulseur gagne en efficience et affiche un niveau d’émissions moindre. La force motrice est transmise via une boîte à double embrayage huit rapports de conception nouvelle. Le modèle Carrera S abat le 0 à 100 km/h en 3,9 s (3,7 secondes avec le Pack Sport Chrono proposé en option). Sa vitesse de pointe s’établit à 306 km/h. Le modèle Carrera 4S affiche quant à lui une vitesse maximale de 304 km/h et atteint les 100 km/h départ arrêté en 3,8 secondes (3,6 secondes avec le Pack Sport Chrono proposé en option).

Le repositionnement de la suspension du moteur confère aux modèles Cabriolet une plus grande rigidité à la torsion que leurs devancières. Par ailleurs, pour la première fois, le châssis sport avec PASM (Porsche Active Suspension Management) est disponible sur les 911 Cabriolet. Avec ses suspensions plus fermes et plus courtes, ses barres stabilisatrices plus rigides à l’avant comme à l’arrière et son châssis surbaissé de 10 mm, la 911 offre un comportement plus neutre sur route et une parfaite répartition des masses.

Un design extérieur évoquant les générations antérieures de la 911
La nouvelle 911 Cabriolet semble plus large et nettement plus athlétique que sa devancière. Avec ses ailes élargies et ses jantes généreuses de 20’’ à l’avant et 21’’ à l’arrière, le modèle à propulsion est doté d’une caisse aussi large que le précédent modèle à transmission intégrale. L’arrière s’élargit de 44 mm, l’avant de 45 mm. La proue se distingue également par une signature visuelle typique des premières générations de la Porsche 911 : un capot qui s’étire vers l’avant et une échancrure marquée qui allongent visuellement le nez de la sportive et lui confèrent une allure encore plus dynamique.

L’arrière se caractérise, sur tous les modèles de la gamme, par un spoiler adaptatif nettement plus large et un fin bandeau lumineux qui traverse d’un trait toute la largeur. À l’exception des boucliers avant et arrière, la coque est désormais entièrement en aluminium.

Un intérieur aux lignes claires, entièrement redessiné
L’habitacle se caractérise par les lignes franches et rectilignes de la planche de bord, avec le combiné d’instruments en retrait. Comme sur la toute première 911, la planche de bord décrit une ligne horizontale qui traverse l’habitacle dans sa largeur. Le compte-tours central est encadré par deux écrans numériques fins, sans encadrement. Désormais d’une largeur de 10,9 pouces, l’écran central du Porsche Communication Management (PCM) offre une interface de commande rapide et sûre qui permet au conducteur de rester concentré sur la route.

De nombreux systèmes d’assistance pour plus de sécurité et de confort
Porsche a développé, en exclusivité mondiale, le système Wet Mode qui équipe de série le nouveau modèle. Ce système permet de détecter l’état de la chaussée. En cas de chaussée humide, les systèmes de gestion de la stabilité et de la motricité sont préconditionnés pour pouvoir intervenir rapidement en cas d’activation. Le conducteur, qui est alerté de l’état de la chaussée, peut alors optimiser la sécurité du véhicule en choisissant le mode adéquat via le bouton dédié ou le sélecteur de mode au volant (pack Sport Chrono). Également fournis de série, les systèmes d’assistance anticollision et d’assistance au freinage utilisent une caméra pour identifier les risques de collision avec les véhicules, piétons et cyclistes, puis, le cas échéant, avertissent le conducteur et procèdent à un freinage d’urgence. L’assistance parking avec caméra de recul est également incluse dans la dotation de série. Les modèles Cabriolet peuvent également être équipés en option de l’assistance à la vision nocturne avec caméra thermique ainsi que du régulateur de vitesse adaptatif avec système de contrôle automatisé des distances de sécurité, fonction Stop and Go et protection réversible des occupants.

Sur le marché français, la 911 Carrera S Cabriolet est proposée à partir de 136 655 euros, et la 911 Carrera 4S Cabriolet à partir de 144 575 euros. Ces prix s’entendent T.T.C. et comprennent les équipements spécifiques au marché. Les nouveaux modèles sont d’ores et déjà disponibles à la commande.


Des photographies sont disponibles sur la page du Porsche Newsroom (http://newsroom.porsche.com) et sur la base de données Porsche destinée à la presse (https://presse.porsche.de).

*911 Carrera S Cabriolet : consommation de carburant en cycle mixte 9,1 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte 208 g/km ;
911 Carrera 4S Cabriolet : consommation de carburant en cycle mixte 9,0 l/100 km ; émissions de CO2 en cycle mixte 207 g/km

Valeurs déterminées suivant la méthode de mesure légale obligatoire. Depuis le 1er septembre 2017, certains véhicules ont été homologués selon la norme WLTP (Worldwide Harmonized Light Vehicles Test Procedure), procédure plus réaliste en ce qui concerne le calcul de la consommation et les émissions de CO2. Depuis le 1er septembre 2018, la norme WLTP remplace la norme NEDC (New European Driving Cycle, soit le Nouveau Cycle de Conduite Européen (NCCE)). En raison de conditions de mesure plus proches de la réalité, les valeurs de consommation de carburant et les émissions de CO2 déterminées selon la norme WLTP vont, dans la plupart des cas, être plus élevées que les valeurs déterminées selon la norme NEDC. En conséquence, depuis le 1er septembre 2018, des augmentations de taxes peuvent être engendrées. Vous trouverez de plus amples informations sur les différences entre les normes WLTP et NEDC sur
https://www.porsche.com/france/accessoriesandservice/porscheservice/vehicleinformation/wltp/

Actuellement, nous sommes toujours dans l’obligation de fournir les valeurs déterminées selon la norme NEDC, quelle que soit la méthode de mesure utilisée. La publication des valeurs déterminées selon la norme WLTP est faite sur la base du volontariat, jusqu’à obligation contraire. Pendant cette période de transition, les valeurs NEDC des nouvelles voitures homologuées conformément à la norme WLTP seront donc dérivées des valeurs WLTP. Dans la mesure où les valeurs NEDC sont données sous forme de plages de valeurs, elles ne se rapportent pas à un seul véhicule et ne font pas partie intégrante de l’offre : elles ont pour seul objectif de permettre des comparaisons entre les différents types de véhicule. Certaines options et équipements peuvent faire varier certains paramètres du véhicule tel que le poids, la résistance au roulement ou la résistance à l’air et, en plus des conditions météorologiques, des conditions de circulation ou du style de conduite, peuvent faire varier la consommation de carburant, d’électricité, les émissions de CO2 et les performances du véhicule.